vendredi 7 mai 2021

Investissement immobilier : quels en sont les risques ?

Avant de faire un investissement immobilier, il vous faut bien comprendre les risques dans chaque cas de figure. Alors que vous parcourez les petites annonces à la recherche d’un bien à acheter, prenez en considération les conseils ci-dessous.

On vous a peut-être parlé d’une bonne affaire et vous êtes impatient de vous lancer pour ne pas la rater. Cependant, nombreux sont ceux qui se sont précipités et ont fait de mauvais achats immobiliers dus à un manque de recherche ou de préparation. Votre objectif est de percevoir de bons retours sur investissement. Il ne faudrait pas vous retrouver perdant au bout du compte.

Les risques varient selon la stratégie locative, soit le type de bien : vide ou meublé, la durée de la location et la clientèle ciblée : si vous souhaitez louer à des vacanciers, des étudiants, etc. Vous pouvez aussi envisager la colocation.

Dans tous les cas, avant d’investir dans un bien pour le mettre en location, il est important de maîtriser le secteur. Documentez-vous sur les tendances du marché, les catégories de biens, les meilleurs emplacements, ainsi que les obligations du propriétaire et du locataire.

Il est recommandé de visiter les propriétés qui vous intéressent et anticiper précisément les coûts, si des travaux sont nécessaires. Observez également les quartiers où elles sont situées pour juger de la disponibilité de certains services importants : les transports en commun, commerces, services essentiels, établissements scolaires et espaces récréatifs.

De surcroît, étudiez les prix immobiliers, informez-vous sur les rentes locatives possibles, mais aussi votre éligibilité pour contracter des prêts et bénéficier des aides financières de l’État. Enfin, vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous conseiller, avant de faire un investissement locatif.



Maîtrisez les risques immobiliers © image libre de droits Google


Habitat : comment refaire la décoration de votre salle de bains ?

Un habitat agréable inclut une jolie salle de bains. Avec quelques gestes déco, vous pouvez faire de cette pièce un havre de paix, sans vous ruiner.

Pour vos murs, utilisez de la céramique adhésive, facile par la suite à enlever. Osez des combinaisons de couleurs. Vous pouvez aussi appliquer de la tapisserie botanique, illustrant une flore et une faune exotique.

En outre, vous pouvez introduire plus de vie dans ce décor, avec des plantes. Placez-en sur plusieurs surfaces et accrochez-en quelques-unes. Enfin, ne négligez pas la lumière dans cette pièce. Vous pouvez sélectionner des luminaires modulables pour modifier le degré d’éclairage selon vos besoins. Ajoutez aussi des objets ornementaux pour perfectionner votre déco.


                   Faites de votre salle de bains un espace d’évasion © image libre de droits Google



Locations : loyers en hausse dans plusieurs grandes villes

Les loyers des locations dans de grandes villes de France ont pris l’ascenseur.

Selon les professionnels du secteur, entre le premier trimestre 2020 et le premier trimestre 2021, plusieurs agglomérations ont enregistré une augmentation accrue des loyers fixés par les bailleurs.

Celle-ci semble être due à la disponibilité d’un plus grand nombre de biens sur le marché locatif de longue durée. Ces habitations « additionnelles » font habituellement partie des locations saisonnières.

Pour trouver des locataires, les propriétaires des logements de courte durée ont introduit leurs biens en créneau de location classique, proposant particulièrement le bail meublé. De surcroît, ils affichent des loyers plus élevés pour compenser leurs pertes dues à la crise sanitaire.


Louer un bien en centre-ville coûte désormais plus cher © image libre de droits Google


jeudi 6 mai 2021

Rénovation énergétique : les aides financières revues à la baisse

Dans le contexte de la rénovation énergétique, les Français ont droit à des aides financières. Celles-ci vont baisser de moitié à partir du 1er juillet 2021, pour les travaux partiels.

À partir de cette date, l’isolation des combles à un euro ne sera plus disponible. C’est ce que l’État a récemment annoncé. De surcroît, les ménages français devront dépenser davantage de leur poche pour leurs travaux énergétiques, particulièrement pour l’installation d’une chaudière et l’isolation du plancher. 

Si vous voulez rénover votre logement et bénéficier des subventions courantes pour l’implémentation des deux dispositifs énergétiques susmentionnés, vous avez jusqu’au 30 juin pour signer votre devis.

Après cette date, les ménages les plus précaires devront débourser environ 1 900 euros, soit 600 euros de plus qu’auparavant pour installer une chaudière très performante. En outre, pour mettre en place l’isolation du plancher, ils devront payer 1 000 euros additionnels, c’est-à-dire 1 800 euros au lieu de 800 euros. En tout, presque 760 000 foyers seront affectés par ces mesures.

La décision d’arrêter les isolations à un euro symbolique a pour but de limiter les arnaques. Il faut noter qu’en été 2019, une augmentation de 20% sur un an du nombre de plaintes de consommateurs dans cette filière avait été enregistrée par les autorités. Selon celles-ci, le fait de payer uniquement un euro a conduit les Français à ne pas être assez exigeants sur la qualité des travaux entrepris.

À savoir que ces baisses sont relatives aux rénovations partielles, alors que les aides pour des travaux sur l’intégralité d’un logement, telles que Ma Prime Rénov’, seront maintenues. Toutefois, force est de constater que seuls les Français les plus aisés sont prêts à prendre en charge des rénovations complètes.


L’État a révisé ses subventions pour la rénovation énergétique © image libre de droits Google


Immobilier : pourquoi le parking est-il un investissement rentable ?

Le marché de l’immobilier propose une variété d’opportunités, notamment le parking. Prisé par les automobilistes, ce bien permet de bons retours sur investissement. 

L’acquisition d’un tel emplacement est moins onéreuse que celle d’un appartement ou d’une maison. Dû au grand nombre de véhicules sur les routes, ce n’est pas toujours facile de trouver un lieu où se garer. Il existe divers types d’espaces de stationnement, dont le parking, le box ou encore le garage.

Investir dans un tel bien pour le mettre en location peut être profitable. Les prix d’achat sont relativement accessibles, même dans les métropoles, et les frais d’entretien ne sont pas élevés. Vous pouvez aussi profiter d’une fiscalité et de taux de rendement avantageux. À titre d’indication, le loyer d’un parking en France coûte en moyenne 83 euros mensuellement.


Pourquoi ne pas investir dans un parking ? © image libre de droits Google


vendredi 30 avril 2021

Immobilier : comment bien différencier les types d’appartements ?

Le marché de l’immobilier en France propose des appartements classifiés T1, T2, T3, T4 et T5, faisant référence au nombre de pièces dans le logement. Il est utile pour les potentiels acquéreurs d’assimiler ces désignations.

L’appellation « T » signifie « type » et le chiffre représente le nombre de pièces à vivre, notamment : salon, séjour, salle à manger et chambres. Par exemple, une demeure « T1 » comprend 1 pièce : à la fois, chambre et salon, une cuisine, une salle de bains et des toilettes séparées ou incluses.

T2, T3, T4 et T5 correspondent à des habitations comportant « 2 pièces », « 3 pièces », « 4 pièces » et « 5 pièces », soit : une pièce principale et respectivement 1, 2 et 3 chambres ; en sus de la cuisine, de la salle de bains et des W.C. séparés ou non. De plus, dans les T4 et T5, il peut également y avoir un salon et une salle à manger, hormis les chambres. À savoir que la catégorisation T Bis (T1 Bis, T2 Bis ou T3 Bis) indique que l’une des pièces à vivre est suffisamment vaste pour être divisée en deux espaces distincts.

Il s’agit d’un système de classification issu de la loi Carrez de 1997. Cette législation impose au vendeur d’un bien immobilier d’en préciser la surface privative, soit d’un lot de copropriété ou d’une fraction de ce lot. Cela vous permet d’emblée de faire des recherches spécifiques.


Les appartements sont catégorisés par type : T1 à T5 © image libre de droits Google


Immobilier : les avantages de la location saisonnière

Si vous voulez investir dans un bien immobilier pour le mettre en location saisonnière, notez que vous pouvez bénéficier de nombreux avantages. Parcourez les petites annonces pour repérer une demeure à acheter, pour ensuite la louer.

C’est un marché en croissance. Les statistiques indiquent que le marché de la location saisonnière touristique a généré plus de 170 milliards de dollars dans le monde l’an dernier. En France, un nombre de 36 millions de nuitées a été enregistré en 2018, ce qui représente 15 % de plus qu’en 2017, selon l’Insee.

Prenez en considération l’emplacement. Plus une propriété est bien localisée, plus le loyer sera élevé. Si votre location est située dans un secteur touristique, vous pouvez en dégager un revenu considérable. Dans la location saisonnière, le taux de rendement est d’environ 10%, comparé à 5 ou 6 % dans la location classique. En outre, vous pouvez profiter d’une fiscalité attractive, dépendant du régime fiscal choisi : le régime forfaitaire (micro-BIC) ou le régime réel.


La location saisonnière est une excellente option d’investissement © image libre de droits Google


Immobilier : pénurie de matériaux de construction inquiétante

Le secteur immobilier est décidément très touché par la crise sanitaire. Déjà que l’octroi des permis de construire est en baisse, aujourd’hui, c’est la stagnation au niveau des chantiers due à une pénurie de matériaux de construction.

La Fédération Française du Bâtiment (FFB) est en alerte quant à cette conjoncture. Non seulement les prix des matériaux se sont envolés depuis le début de l’année, mais les matières premières de construction se font rares. Par exemple, l’acier, le cuivre, le bois, les composants en silicium et les plastiques. En termes de prix, des hausses allant de 20 à 40 %, dépendant des matériaux, ont été notées.

Cette fédération affirme que « la plupart des marchés restent signés à prix fermes, non actualisables, ni révisables, et prévoient des pénalités de retard ». De ce fait, elle anticipe des chantiers « systématiquement en perte ».

Face aux stocks épuisés, aux problèmes de réapprovisionnement et à la montée des prix, la FFB demande à l’État de prendre des mesures exceptionnelles pour soutenir le secteur. L’une d’entre elles serait de « geler les pénalités en cas de pénurie de matériaux avérée ». Au niveau des chantiers, la situation est sombre. Avec ces blocages, ils auront du mal à honorer les délais de livraison d’immobilier neuf. 


La rupture de matériaux de construction handicape l’immobilier © image libre de droits Google


vendredi 23 avril 2021

Immobilier : pourquoi investir à la montagne ?

Le secteur de l’immobilier propose des offres diversifiées, incluant les biens à la montagne. Il s’agit d’un investissement rentable pour plusieurs raisons.

Le logement en altitude, c’est la promesse d’un certain dépaysement, de la vie au grand air et en pleine nature. De plus, la proximité de stations de ski dans diverses régions y attire de nombreux vacanciers. 

La France est la deuxième destination de ski au monde, après les États-Unis. La fréquentation dans les stations de ski a augmenté ces dernières années et l’on y note aussi une hausse des prix des locations. Due à cette demande soutenue, la demeure à la montagne est un investissement locatif rémunérateur, que ce soit en hiver, comme en été. De plus, vous pouvez bénéficier d’une fiscalité avantageuse.  


Le logement à la montagne : un placement immobilier profitable © image libre de droits Google


Télétravail : créez un bel espace de bureau chez vous

Le télétravail est devenu habituel, surtout en temps de confinement. Voici quelques conseils pour rendre votre espace de bureau plus pratique, confortable et plaisant.

Tout d’abord, choisissez votre type de bureau. Vous avez le choix parmi des modèles en L, des postes assis-debout et des tables flottantes. Puis, sélectionnez stratégiquement votre chaise ou fauteuil de bureau. C’est un élément essentiel pour éviter des problèmes de posture. Par exemple, vous pouvez opter pour un siège ajustable.

Si votre bureau n’inclut pas des options de rangement, sachez qu’il est possible d’acheter des classeurs et tiroirs indépendants. Pour perfectionner le look de votre espace de travail, vous pouvez y ajouter des plantes d’intérieur, des objets déco, ainsi que guirlandes lumineuses et des tableaux.



Agencez le meilleur espace de bureau chez vous © image libre de droits Google

 


jeudi 22 avril 2021

Crédit immobilier : les taux d’intérêt sont en chute

Les taux de crédit immobilier ont baissé. Ils n’ont jamais été aussi bas qu’au début de ce mois d’avril. C’est un moment opportun pour les potentiels acheteurs.

N’hésitez pas à scruter les petites annonces, car les conditions bancaires sont actuellement favorables pour acquérir une résidence. Vous pouvez profiter de prêts immobiliers aux taux d’intérêt attractifs.

Depuis la fin de l’an dernier, les coûts des taux ont diminué pour toutes les périodes de crédit et tous les profils de clients. D’ailleurs, ils ont atteint des planchers records en avril. Toutefois, la durée des emprunts a parallèlement augmenté. Par ces temps de crise sanitaire, les banques cherchent à attirer le plus de clients possible sur le marché du crédit. De plus, elles ont également allongé le temps de remboursement des prêts.

La réduction des taux de crédit est propice pour l’achat immobilier © image libre de droits Google


Habitat : comment aménager une mezzanine ?

Pour optimiser l’espace dans votre habitat, la mezzanine peut être une excellente solution. Voici quelques conseils pour réussir ces travaux.

Il vous faut d’abord concevoir votre projet. Avant de décider entre un lit mezzanine ou une plateforme mezzanine, tenez compte de la hauteur du plafond dont vous disposez. Songez à son emplacement, son utilisation et ses dimensions.

Si vous choisissez le lit, déterminez si vous avez besoin d’une version 1 ou 2 places. Si vous optez pour une plateforme, demandez-vous si vous en voulez une sur pieds porteurs ou suspendue. Réfléchissez au modèle et aux matériaux pour chaque option. De surcroît, il vous faut penser à l’accès à la mezzanine, soit par une échelle ou un escalier, et considérer le type de barrière de protection pour éviter les chutes.

Après en avoir estimé les coûts, vous pouvez alors acquérir le kit qu’il vous faut pour installer votre lit mezzanine, ou dans le cas d’une plateforme, la faire construire sur mesure.


Une mezzanine est pratique pour gagner de l’espace chez vous © image libre de droits Google


mercredi 21 avril 2021

SCPI : pourquoi s’agit-il d’un investissement rémunérateur?

Investir dans une société civile de placement immobilier (SCPI) peut être une stratégie financière lucrative. Cette option comporte de nombreux avantages pour ceux voulant placer leur argent dans l’immobilier.

Agréées et contrôlées par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), ces sociétés sont gérées par des entreprises de gestion. Professionnels et particuliers peuvent investir dans la pierre en acquérant des parts ou actions dans les SCPI et ainsi en devenir des associés. Ces contributions constituent un capital collectif avec lequel celles-ci achètent des biens immobiliers : elles font l’acquisition notamment, de logements, commerces, bureaux ou entrepôts, qui sont ensuite mis en location.

Via ces investissements locatifs, il vous est possible de réaliser une épargne rentable et sécurisée, aussi appelée la « pierre-papier » et ainsi, créer et diversifier votre patrimoine immobilier. Avec les bénéfices générés par ces investissements, les SCPI distribuent des revenus réguliers aux associés au prorata du nombre de parts qu’ils ont acquis.

Plus de 200 SCPI sont recensées en France (à fin 2019) ; gérées par plus d’une trentaine d’entreprises de gestion et représentant un capital de plus de 65 milliards d’euros. Il existe différentes variations de ce type de sociétés, soit la SCPI fiscale, la SCPI de rendement et la SCPI de plus-value. À noter qu’une part dans une SCPI peut varier entre 200 à 1000 euros, selon les cas.

Si ces dernières années, particulièrement en 2019, la collecte de bénéfices a atteint des chiffres record, il est vrai que la crise sanitaire en a ralenti la croissance.  Néanmoins, les performances des SCPI devraient rester élevées : un taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) d’environ 4% est attendu malgré l’épidémie de COVID-19.


Investir dans une SCPI peut vous rapporter gros © image libre de droits Google